Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 17:30
J'ai sa belle

Parfois on attend rien d'un film et il vous tombe dessus et vous assène une claque qui vous fait dire, "je viens de voir un vrai film de fantômes", respectueux du genre et avec une vraie ambiance, et Jessabelle de Kevin Greutert est de ces films là. Au risque de faire encore une fois mon anticonformiste primaire, je trouve dans le genre que Jessabelle est bien plus flippant que It Follows, film qui souffre trés mal d'un revisionnage. Ce n'est pas le cas avec Jessabelle, car personnellement j'ai plongé avec l'héroïne dès la première minute et la fin du film m'a laissé pantelant (même si elle se sentait un peu arriver) avec l'envie de relancer le métrage tout de suite.

Greutert a l'intelligence de faire non pas un film de slasher, ni un film d'horreur au kilomètre mais un petit film d'ambiance sur les fantômes, à travers la science du vaudou, en utilisant non pas les clichés de magie noire, mais pour une fois, une revanche sur des événements horribles avec un caractère un peu sociale sur la Louisiane.

A noter que malgré la présence de clichés, inhérents au genre, Greutert utilise le principe du found footage de manière assez ingénieuse, et avec une issue, assez surprenante pour être signalée. Les comédiens sont tous excellents, et nous font plonger avec eux dans les méandres des bayous de Louisiane, ces derniers étant magnifiquement éclairés par une photo superbe.

Au niveau des clichés, des cadres obligés ou des fameux jump scare, on en retrouve comme dans toutes les productions horrifiques, mais ça n'a rien d'un échec si c'est bien fait, avec une envie sincère, et Kevin Greutert est tout sauf un réalisateur cynique. Il ne se moque jamais de ses personnages, ni ne fait preuve de second degré comme c'est souvent le cas dans les films d'horreur récents, "It Follows" n'échappant pas à la règle, quoiqu'en dise les critiques presse.

Ici, la grande idée du film, c'est d'avoir fait de son héroïne, une handicapée provisoire, la rendant ainsi plus fragile et plus vulnérable aux événements extraordinaires qui vont l'atteindre, mais lui permettant aussi par ce biais de rendre chacune de ses actions, bien plus forte que si l'héroïne avait été sur ses deux jambes.

Le film commence sèchement par un accident de voiture dans lequel Jessabelle l'héroïne, perd son petit ami, et meurt une fois, puisque l'accident coûte la vie à son futur bébé. Et il se termine de manière tout aussi âpre mais presque poétiquement. Bref, c'est un film que je te recommande ami lecteur, ne serait-ce que parce que ce petit bijou n'a pas eu les honneurs d'une sortie salle, alors qu'il l'aurait mérité cent fois plus que les PA et autres films d'horreurs formatés et sans âme.

Au niveau des bonus, ils sont pour la plupart sans surprise, à l'exception de quelques scènes coupées, et de featurettes info-merciales mais agréables.

Sortie du film en DVD et Blu-ray depuis le 25 juin 2015. Editez par Metropolitan Films. Retrouvez sa page facebook et son site.

Retrouvez ce film dans le top 100 des films d'horreur et les films
- cultes.

Partager cet article

Repost 0
Published by LordGalean
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Fantasydo : Parce que l'Homme a encore le droit de rêver !
  • Fantasydo : Parce que l'Homme a encore le droit de rêver !
  • : Un regard d'analyse objective essentiellement sur le cinéma de genre et les blockbusters généralement américain mais pas toujours
  • Contact

Recherche

Liens