Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 19:09

http://images2.fanpop.com/image/photos/9400000/me-n-orson-welles-richard-samuels-9454615-1280-1024.jpgVoilà un parcours pas banal pour un film, un DTV mais pas pour un film de yakayos mettant en scène une énième star de film d'action vieillissante, ou une bouzasse à base de Requin dans ... Non, ce DTV, donc jamais sorti au cinéma en France, est un film de fiction avec une base réelle (la vie d'Orson Welles) et d'un réalisateur plus qu'appréciable (Richard Linklater, expérimentateur de talent, et réalisateur de la trilogie des Before, entre autre chose).

Il est d'ailleurs plus qu'étonnant de voir que le film, réalisé en 2008 ne soit sorti que cette année en France, et surtout en DTV sans passer par une sortie salle. Pourtant ce film, dont le sujet est essentiellement le théâtre et les affres de la création aurait bien mérité d'être vécu en salles, tant la grandeur de la mise en scène du Jules César de Shakespeare par Orson Welles et la reconstitution du New-York de l'époque aurait eu fière allure sur un écran de cinéma. Mais le visionnage du dvd sur un écran beaucoup plus petit passe tout de même. La preuve qu'un bon film peut toucher sur n'importe quel support.

Richard Linklater s'attache dans Me and Orson Welles à traiter de la rencontre "fictionnelle" entre un jeune comédien du nom de Richard et du grand réalisateur et metteur en scène de théâtre Orson Welles au moment où il monte Shakespeare et principalement son Jules César transposé dans l'époque fasciste le tout pour inaugurer son théâtre le Mercury Theatre qu'il vient d'ouvrir à peine.

Adaptation du roman de Robert Kaplow, le film peine à se monter, puis à être distribué en France. Orson Welles étant pourtant loin d'être inconnu, même en France, à moins que ce ne soit le sujet sur le théâtre qui ait pu rebuter les distributeurs. C'est bien dommage car on prend un plaisir non dissimulé à suivre les aventures fictives de ce fanboy de Richard envers son idole Welles. Le film ne s'appuit absolument sur rien d'existant, si ce n'est le Mercury Theatre et le fait que Welles a bien monté la pièce Jules César de Shakespeare là-bas. On suit avec intérêt le parcours chaotique du jeune Richard vers une célébrité éphémère et la recherche de l'amour de la belle Sonja, interprétée avec talent par la remarquable Claire Danes. Zack Ephron, joue à merveille le jeune et naïf Richard, et s'en sort avec les honneurs. On retrouve également avec plaisir la superbe Kelly Reilly dans un rôle de starlette préoccupé par la façon dont on doit éclairer son visage. Quant au metteur en scène tyrannique et pervers narcissique (pour les besoins de l'intrigue bien entendu) qui est plus une peinture d'un Hitchcock réel que d'un Welles, il est interprété lui aussi avec beaucoup de talent et de conviction par le comédien Christian Mc Kay, qui n'en est pas à sa première rencontre avec le personnage, puisqu'il a déjà interprété le réalisateur dans un one man show à New-York.

Linklater se fait plaisir en mettant en scène de manière classique mais efficace ce réjouissant ballet croisé entre les trois principaux personnages de l'intrigue Rcihard-Sonja et Orson et décrit avec beaucoup de justesse l'intérieur d'une troupe, de sa fausse image de famille à ses querelles intestines. Le film est juste de bout en bout, et la fin est révoltante mais assez proche de la réalité d'un tel microcosme et de ses "valeurs" assez fluctuantes, notamment au niveau moral.

Un film pour tous les amoureux du théâtre, ou qui ont un jour fait partie d'une troupe de théâtre et qui en relèveront la justesse de la peinture du milieu théâtral.

Sortie en Dvd et Bluray depuis le 9 Octobre 2013. Réalisé par Richard Linklater.  le film est bien distribué par la Metropolitan Filmexport. Retrouvez ce film et bien d'autres films dans - film recent

et - film culte.

Partager cet article

Repost 0
Published by LordGalean
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Fantasydo : Parce que l'Homme a encore le droit de rêver !
  • Fantasydo : Parce que l'Homme a encore le droit de rêver !
  • : Un regard d'analyse objective essentiellement sur le cinéma de genre et les blockbusters généralement américain mais pas toujours
  • Contact

Recherche

Liens