Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 14:58

http://2muchponey.com/wp-content/uploads/2012/12/l_effet_papillon_6_evan_kayleigh_fenetre.jpgIl est loin le temps de 2004, et pourtant pas tant que ça, où frêle garçon de 24 ans je découvrais pour la première fois l'Effet Papillon au cinéma. Ce film fut une putain de claque à tout niveau, interprétation, scénario, photographie, réalisation. Par les scénariste de Destination Finale, cette allégorie autour de la théorie du Chaos et du fait qu'un "grand pouvoir implique de grandes responsabilités" était quasiment le premier film de super héros sombre (sisi, ceux issu ensuite de Nolan et consorts, où un personnage sombre de plus en plus dans le noir avant de se sacrifier ou non.

 

Les deux réalisateurs, Eric Bress et J. Mackye Gruber, (oublié de la fiche technique de cinetrafic on ne sait pourquoi), réalisent un film de SF ambitieux, sans prise de tête mais pas non plus totalement crétin, bourré d'idées visuelles et d'effets de réalisation et de montage particulièrement audacieux. Un de ses films dont la force d'évocation laisse tout pantelant sur le siège de cinéma, puis à nouveau sur le siège de son salon. L'Effet Papillon qui a vraiment permis de révéler Aston Kutcher dans des films plus sérieux que "Mec elle est où ma caisse" et qui est connu surtout à la télévision dans une série comme "That"s 70 Show" qui cartonne alors depuis 1999 au USA.

L'Effet Papillon avec son sujet adulte et son ambiance un peu poisseuse qui n'est pas sans rappeler Donnie Darko offre à Aston la possibilité de prouver au monde du cinéma et au monde entier qu'il n'est pas qu'un beau minet pour série ou film "teen". Malgré ce qu'on pourrait en penser, le film de Bress et Gruber questionne l'adolescence dans une posture que n'aurait pas renié un Larry Clark par exemple, avec son cortège d'horreur que traverse son personnage Evan Treborn. Outre la confrontation à la pédophilie, Evan se retrouve mêlés à la de prison, des nazis, un cancer de sa mère etc...

 

Sans trop en dévoiler, il est bon de dire que ce film n'a pas vieilli, et la récente édition en bluray lui apporte une totale plus value au niveau de l'image. Même si on peut regretter que L'image pendant les scènes de nuit ou d'intérieur soit un peu décevante pour du bluray, toutefois le sonest trés bon rendant une bien meilleure immersion que la version dvd.

 

Dans les versions proposées se trouve aussi la version director's cut qui contient la fin voulue par les réalisateurs dont d'aucun la juge trés "trash" voire gore, et ce sera à chacun de voir celle qu'il préfère (à noter que les 3 autres fins sont disponible dans les bonus). D'ailleurs, à propos de cette "nouvelle fin", une petite analyse de votre serviteur sur son sens profond, car au premier abord on pourrait penser que cette fin est incohérente mais il n'en est rien, une fois qu'on a saisi le truc.

 

WARNING ! SPOILER ! SPOILER ! SPOILER ! SPOILER 

 

Evan va voir une voyante avec sa mère et cette dernière lui dit que Evan n'a aucune ligne de vie donc qu'il n'aurait du jamais naître, donc qu'il n'a en fait jamais existé, quand à ses trois frères, ça devient complètement limpide, Evan est ses deux frères donc soit la réincarnation de ses deux autres frères, soit le même être qui revit la même chose et remeurt à chaque fois, au niveau symbolique s'entend (sinon pratiquement ça reste une incohérence lié au lois littéraire sur le temps et sa modification). Et puis quel nom de famille énigmatique porte t-il, il s'appelle Evan Treborn ! le trois fois né en anglais ! Ce qui explique la présence des deux autres frères, et ce qui explique aussi le fait de ses ré-incarnation ou incarnation successive, à ce moment donc, Evan est prisonnier peut-être d'une boucle de temps qui lui fait revivre sans arrêt la même chose ! la même vie ! mais pas forcément, le simple fait de vivre trois fois cette vie puis plus rien est suffisant. Il est vrai que c'est pousser la théorie sur le voyage dans le temps jusqu'à un sacré paradoxe mais ça rend ce film encore plus génial et cette fin totalement cohérente, logique et satisfaisante.

 

Le bluray s'accompagne de son lot de bonus intéressant toujours, storyboard de certaines scènes, scènes coupées, et des reportages sur le sujet du film, le voyage dans le temps. 

 

Ainsi, si vous n'avez pas encore partagé les aventures d'Evan, n'hésitez pas, le voyage vaut le détour (même si le film s'adresse à un public averti et ne le regardez pas si vous êtes déprimé ou en bad mood.  Si vous l'avez déjà vu à sa sortie, plongez dans ce bain de nostalgie et revoyez le d'un oeil neuf avec les deux version du film.

 

Sortie le 2 Novembre  2012 en dvd et bluray. Metropolitan Filmexport. http://www.metrofilms.com/

 

- Découvrez d’autres oeuvres sur Cinetrafic dans des catégories aussi diverses et variées que bon film link , meilleurs films link ou film 2013 link

Partager cet article

Repost 0
Published by LordGalean
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Fantasydo : Parce que l'Homme a encore le droit de rêver !
  • Fantasydo : Parce que l'Homme a encore le droit de rêver !
  • : Un regard d'analyse objective essentiellement sur le cinéma de genre et les blockbusters généralement américain mais pas toujours
  • Contact

Recherche

Liens