Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2021 7 19 /09 /septembre /2021 22:23
Tides (La Colonie)

La Colonie ou Tides de Tim Fehlbaum est un film qui possède toutes les qualités requises pour être un film indépendant inoubliable dans la lignée d'un Children of Men ou d'un Oblivion et autre Moon. Malheureusement et malgré un parrain de cinéma prestigieux en la présence de Roland Emmerich dont on ne présente plus le réel intérêt pour l'écologie et les questions éco-responsables ; Tides (les Marées traduit en VF par la Colonie) se rapproche plus de Chaos Walking dans le principe que d'un de ses prestigieux prédécesseurs.

La faute n'en revient essentiellement à personne car on sent pendant tout le film que Fehlbaum réalise le film de ses rêves, et on pourrait être presque conquis nous aussi. Mais présenter encore une fois une population qui ne peut plus avoir d'enfants (et moins bien que Children of Men, avec moins d'enjeux) en présentant encore une fois de plus (de trop) les hommes de sexe mâle comme le réel problème de la planète, c'est au mieux maladroit, au pire basé sur un agenda politique qui fait doucement rire, quand on sait à quel point le Capitalisme utilise la pensée progressiste n'importe comment juste pour assurer ses arrières et courtiser de nouvelles niches de cons-ommateurs.

Ainsi dans ce film qui aurait pu être bien mieux équilibré moralement, quasiment les 3/4 des personnages masculins sont soit lâches, soit des mâles alphas décérébrés et violeurs (quand on voit le visage du bonhomme, on sait déjà qu'il va tenter de violer l'héroïne tellement les personnages sont malheureusement dépeints à la truelle), soit des monstres. Seuls les enfants et le père de l'héroïne sont épargnés et encore même ce dernier est présenté comme lâche.

Le film en gros résumé raconte l'histoire d'une mission spatiale venue de la planète Kepler où l'Humanité s'est réfugiée, mais voyant qu'ils sont frappés par ce mal d'enfantement au bout de deux générations et hommes comme femmes, ils décident d'envoyer le dit vaisseau sur la Terre pour voir si un espoir est permis. Sur cette dernière, deux tribus sont présentes (on en verra pas plus, si ça se trouve, ils sont pleins), les eaux ont tout envahi ou presque façon Waterworld. Et c'est dans cette peinture de fin du monde que débarquent l'héroïne, son vaisseau et son équipage. Suite à une avarie machine, le vaisseau se crash dans l'eau, et il ne demeure que deux survivants. L'héroïne à laquellel Nora Arnezeder prête avec fougue, toute son implication héroïque, en évitant le piège de la Marie-Sue indestructible, écueil sur lequel beaucoup de films de genre s'abîment malheureusement ; et crée un personnage attachant et sensible (probablement le seul du métrage). Et on retrouve avec plaisir Iain Glen de Game of Thrones dans un rôle de chef de colonie, un brin autoritaire.

Tim Fehlbaum dont c'est le deuxième film, renoue avec les ingrédients de son premier film Hell. Une photo désaturée en bleu entre Nolan et Villeneuve là où son premier film était surexposé dans les tons ocres, une quête de la maternité là où Hell mettait en scène un combat pour les ressources rares, et une confrontation entre bandes rivales qui pourraient s'entendre si elles faisaient un effort.
J'aurais vraiment aimé adorer le film, car on sent toute la bonne volonté de son réalisateur, et l'envie de porter son message et ses idées en avant. Mais malgré de très beaux plans, et une réalisation inspirée, Tides retrouve les mêmes défauts que ses inspirateurs, que ce soit Nolan ou Villeneuve, le manque d'émotion, et une imagination assez pauvre, même pour décrire la Planète Terre dans un futur assez lointain.
Regardez-le tout de même par curiosité, car le film vaut le déplacement, ne serait-ce que pour ses deux actrices, Nora Arnezeder et Sarah-Sofie Boussnina toutes deux vraiment magnétiques.

 En Blu-Ray, DVD et VOD le 20 septembre 2021. Edité par Metropolitan Films Vidéo. le site Internet de l'éditeursa page Facebook et sa page Twitter.
Retrouvez le film sur Cinetrafic : https://www.cinetrafic.fr/film/63534/la-colonie
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Fantasydo : Parce que l'Homme a encore le droit de rêver !
  • : Un regard d'analyse objective essentiellement sur le cinéma de genre et les blockbusters généralement américain mais pas toujours
  • Contact

Recherche

Liens