Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2019 3 03 /04 /avril /2019 08:00
Les Crimes de Grindelwald
David Yates après le plutôt bon "Harry Potter 5" et le plus conventionnel "Harry Potter 6", finit la saga de Joanne Kathleen Rowling avec le dyptique efficace "Harry Potter 7" première et deuxième partie. Une fois ce tour de force effectué, David Heyman, Steve Kloves, et la Warner lui confient les rênes d'une autre saga de JKR, puisqu’il se retrouve à la tête de l’adaptation d'un livre publié entre le tome 4 et 5 d"'Harry Potter", "les Animaux fantastiques" en deux longs-métrages distincts et qui doivent aussi fonctionner en dyptique. Au final, 5 films vont voir le jour en tout dans le futur. 
En adaptant les aventures du jeune Norbert Dragonneau pour le cinéma, David Yates réussit ce nouveau pari fou. Puisqu’avec une trame qui mêle de façon un peu résumée, intrigue initiatique façon Pokémon et menace diffuse pré-Mangemort, il arrive à réenchanter le spectateur grâce à un produit dérivé de l'univers du petit sorcier avec quasiment que des nouveaux personnages, à l’exception de l'apparition d'un Albus Dumbledore jeune, incarné parfaitement par un Jude Law totalement habité et de quelques allusions à des personnages évoqués dans "Harry Potter".
Ce premier épisode convainc autant la critique que le public, et le jeune Eddie Redmayne s'impose rapidement avec son personnage à la limite de l'autiste Asperger dans le rôle de Norbert Dragonneau, et ses personnages secondaires tous très touchants. Le premier épisode se termine sur un climax avec la révélation du visage du mal qui menace le monde des sorciers, le sorcier Grindelwald, sous les traits de Johnny Depp. Le second épisode s'ouvre sur son procès. Et Norbert lui doit continuer son parcours sur les traces du jeune Albus Dumbledore. Beaucoup de critiques décrivent Grindelwald, son projet et ses soutiens comme l’émergence de la doctrine Nationale Socialiste, et l'impact qu’elle a pu avoir sur le peuple allemand après la sortie de prison du jeune Aldof Hitler. Nous sommes en effet loin des personnages de nazis un peu fantoches que peut combattre par exemple un Indiana Jones chez Spielberg. C’est l'incarnation plus froide et dénuée de folklore mythologique que vont devoir combattre Norbert et ses amis et amies dont L’Aurore. Cette représentation symbolique du national socialisme est assez intéressante en soi, mais contrairement à Harry Potter qui mettait vraiment en scène des méchants quasiment obsédés uniquement par le sang pur, contre les sangs de bourbes et quasiment tous blancs, blonds aux yeux clairs (Jason Isaac en tête), dans les animaux fantastiques 2, les partisans de Grindelwald sont des hommes et des femmes de toutes les ethnies. Ce qui pourrait aisément faire penser à ce nouveau courant progressiste venu des USA qui voudrait supprimer quiconque ne pense pas de la façon dont ils et elles pensent. Ces nouveaux penseurs idéologiques sont surnommés les SJW (pour Social Justice Warrior) d'abord par l’alt-right américaine puis ensuite l'usage de ce terme s'est étendu à tous les utilisateurs de réseaux sociaux (Facebook, Twitter) et de forums publics (Reddit, 4chan, etc…). Bref on ne peut s'empêcher en voyant les partisans et le discours de Grindelwald de penser à cette nouvelle idéologie qui tend à devenir dans un futur proche, une nouvelle idéologie totalitaire.. Même la maxime de Grindelwald y fait penser "pour le plus grand Bien".

Le deuxième film prend un réel essor et une vraie ampleur narrative grâce à sa version longue, disponible sur le Bluray du film dans un autre disque séparé de la version cinéma. La version longue, loin des 4h30 du "retour du Roi version longue" par exemple ne consiste qu'en 8 courtes minutes supplémentaires mais qui suffisent toutefois à apporter un peu plus de vraisemblance dans certaines failles narratives de la version cinéma. Et la version proposée est une version du commerce avec packaging et sérigraphie, et rien que pour ça, ça donne envie de vanter cette édition, encore que le simple fait que "Les Animaux Fantastiques 2" soit aussi bon que le premier, voire même meilleur, suffisait déjà amplement à en dire du bien. On rajoutera que pour les JKR-fans, et les Potter-fans, le climax du deuxième opus des Animaux Fantastiques est terrassant d'émotions tellement on vit l'action avec les personnages, action dont nous ne dirons rien pour ne pas gâcher le plaisir du spectateur. Rendez-vous est pris en tout cas et avec impatience pour les prochains épisodes de la franchise. Avec aux dernières nouvelles, toujours l'efficace David Yates aux commandes, qui décidément sait bien diriger les acteurs dans l'émotion, et qui manie plutôt bien les intrigues politiques.
 
En DVD, Blu-Ray, Blu-Ray 3D, 4K UHD et VOD depuis le 25 mars 2019, et en Achat digital depuis le 14 mars 2019 (avec une Version longue disponible sur les éditions Blu-Ray et en Achat digital). Edité par Warner Bros. France. Le lien vers le site et la page Facebook de l'éditeur.

Retrouvez d'autres films sur Cinetrafic dans les catégories ceux que l'on dit indispensables et le cinéma de l'an dernier.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Fantasydo : Parce que l'Homme a encore le droit de rêver !
  • : Un regard d'analyse objective essentiellement sur le cinéma de genre et les blockbusters généralement américain mais pas toujours
  • Contact

Recherche

Liens