Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 10:17
Kévin Fête : Christmas Town Invasion

Pour le premier papier de 2017 sur mon blog, on va s'intéresser aux kings des mashup, le génialissime Antonio Maria Da Silva, AMDS pour les intimes, que j'ai le plaisir de connaitre depuis quasiment ses débuts sur le net. C'est toujours émouvant de suivre la carrière d'un créatif depuis ses débuts, parce qu'on le voit, progresser, s'améliorer, parfois même échouer, mais en ce qui concerne AMDS, l'échec n'est pas encore à l'ordre du jour, puisque esthétiquement, émotionnellement et narrativement il repousse encore une fois les limites du mashup traditionnel.

Dans ce nouvel opus, "Kevin's Fate : Christmas Town Invasion", visible à cette adresse, https://vimeo.com/196548578, ADMS fait suite à sa thématique des boogeymen et d'Halloween, mais en faisant cette-fois ci un crossover particulièrement savoureux entre des créatures purements noelienne, et un Jason égaré, qui fait tâche dans le décor, et qui finira d'ailleurs par être purement et simplement évacué par l'univers en question. AMDS choisit aussi cette fois de nous montrer le combat du seul point de vue des protagonistes et excusez-du peu : Kévin de "Home Alone" qui donne son nom au projet, John Mc Clane tout droit rescapé des 2 premiers Die Hard, et rien moins que le Grinch.

Pour les forces antagonistes, on retrouve donc Jason en grande forme, mais aussi les martiens de Mars Attack, les Gremlins, la créature Païenne de Krampus (sortie cette année chez nous en mai 2016), des méchants loups, un lion, et j'en passe. Le gros du mashup se concentre sur une relecture narrative entre Home Alone et Krampus, et voit le petit Kévin Mc Calister rivaliser d'ingéniosité pour se débarrasser des méchants qui tentent d'investir sa maison. Le film s'ouvre sur Kévin, seul chez lui qui regarde la télé et zappe. Passé l'amusant clin d'oeil à la mort de George Michael, il zappe sur le Grinch le dessin animé à la télé, et c'est là qu'AMDS va lui aussi rivaliser d'ingéniosité, car sitôt passé le petit carton habituel de présentation de l'univers, il fait rien moins que correspondre la descente du Grinch dans le dessin animé, avec la descente réel du Grinch réel par la cheminée en flou derrière l'épaule de Kévin? Puis le Grinch animé adresse un sourire de connivence au Grinch réel qui le lui rend et la grimace devient méchante, et le Grinch réel intime au Grinch animé de ne pas le faire repérer. Ainsi, le 4eme mur est brisé et cette mise en abyme est à l'aune de tout ce qui va suivre. C'est une idée simple mais géniale en soi, et auquel il fallait clairement penser.

On imagine à grand peine le nombre d'heures de travail pour "enneiger" tous les plans de films qui n'en comporte pas toujours, et surtout pour découper patiemment photogramme par photogramme les différentes images des reflets, et autres partage de cadre.

Je vais essayer de ne pas trop en dévoiler pour vous donner envie de voir le film quand même, mais l'idée maitresse est une lutte entre de bons éléments et des mauvais, au sein même de leurs castes respectives. Par exemple, le Grinch qui est un méchant est ici beaucoup plus ambigue ("Nice Kids"), les loups eux-mêmes se subdivisent en deux catégories, les loups gris et noirs, qui sont méchants, et un loup blanc qui m'a fortement rappelé le proverbe indien des deux loups dans le coeur de l'homme. Mais même les méchants loups finiront par se débarasser du mal absolu que représente le boogeymen, et ce même si ils vont aussi mettre en péril les héros. L'intérêt principal est de voir la maison comme un havre inviolable, alors que la haine et la violence se déchaîne à l'extérieur du monde, et progressivement cette violence et cette haine vont tenter de prendre le pas sur l'intérieur du petit Kévin. Cette invasion va d'ailleurs avoir lieu lorsque Kévin crie "Mom", abandonné de son seul rempart contre l'horreur du monde et c'est ce mot qui va déclencher la venue des monstres.

La fin reprend l'idée d'un film de bien belle manière, avec le même effet et la même chute donc, et le clin d'oeil est amusant. Et restez jusqu'au bout du générique pour une scène bonus proprement hilarante.

Bref, si vous êtes cloué au lit comme moi en cet instant, et/ou que vous n'avez rien à faire de plus enrichissant de votre journée, je vous conseille ardemment de vous précipiter sur ce petit bijou de mashup, en attendant le prochain sur lequel AMDS travaille déjà et qui serait *bruit de couloirs*, un mashup sur une galaxie trés trés lointaine.... Voilà je vous souhaite un bon visionnage à présent, et une bonne année, et puis contrairement à moi, une bonne santé ^^ et n'hésitez pas à laisser un commentaire si vous voulez discuter du film ou de Antonio Maria Da Silva.

Partager cet article

Repost 0
Published by LordGalean
commenter cet article

commentaires

Angeline 20/05/2017 22:00

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog (cliquez sur pseudo) merci.

Angelilie 06/05/2017 18:23

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog (sur mon pseudo) au plaisir

Présentation

  • : Fantasydo : Parce que l'Homme a encore le droit de rêver !
  • Fantasydo : Parce que l'Homme a encore le droit de rêver !
  • : Un regard d'analyse objective essentiellement sur le cinéma de genre et les blockbusters généralement américain mais pas toujours
  • Contact

Recherche

Liens