Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 09:45
Kenshin 2

Le premier opus de la trilogie Kenshin l'assassin, réalisé déjà de main de maître par Keishi Otomo avait fait l'objet d'une chronique dans ces pages. C'est donc avec plaisir qu'une chronique prend naissance sur sa suite : Kenshin Kyoto Inferno.

Dans ce second film, nous retrouvons tous les personnages du premier et pas mal de nouveaux, que ce soit Kaoru, Kenshin, le lieutenant de police Takeda, Megumi, ou le sidekick Kanosuke. L'histoire prend place juste après la fin du Shogunat, et dans ce contexte troublé, nous découvrons un nouveau personnage, l'assassin Makoto Sishio, impeccablement interprété par Tatsuya Fujiwara qui donne ici vie à un personnage trouble, qui apitoie autant qu'il rebute. Une sorte de décalque négatif de Kenshin, sauf que son parcours est compréhensible, vu qu'il a été trahi par les siens, et laissé pour mort sur le champ de bataille. Il revient quasiment d'entre les morts avec l'envie manifeste de se venger de ceux qui l'ont trahi.

Il organise pour cela une traque avec bon nombre de voyous qu'il recrute, le tout chapeauté par un trafiquant d'opium et décide après l'attaque dévastatrice d'un poste de police de s'attaquer directement à l'empire. Kenshin se retrouve à devoir le combattre pour le bien de son ami Takeda, et parce que son propre avenir personnel est menacé par lui.

A ce dilemme s'ajoute en plus un mystérieux tueur qui vient pour éliminer Kenshin, et une dizaines de tueurs parmi les meilleures lames du Japon.

Keishi Otomo, réussit l'exploit de réaliser un opus 2 bien meilleur que le premier, certes c'est souvent le cas dans l'histoire du cinéma, mais pas tant que ça quand on y réfléchit bien. Le réalisateur est bien aidé en cela par le spectateur qui retrouve des personnages bien lisible et clair, qu'il connait depuis déjà un film, donc l'exposition n'est pas nécessaire pour impliquer à nouveau le spectateur dans le récit, parce qu'elle a été excellemment bien faite dans le premier opus.

Ce deuxième opus s'achève sans s'achever, puisqu'un troisième opus existe qui conclut l'aventure de Kenshin. En espérant pouvoir également chroniquer cet opus final de la trilogie Kenshin pour voir de visu si Keishi Otomo a su conclure l'intrigue du film et toutes les sous-intrigues avancées (et elles sont nombreuses). Mais nul doute que si le résultat est à la hauteur de Kenshin le vagabond ou de Kenshin Kyoto Inferno, on devrait encore avoir droit à du très bon cinéma de sabre. Basé sur la série de manga de Nobuhiro Watsuki, Rurouni Kenshin.

Sortie en DVD et bluray le 20 juillet 2016. Edité par Metropolitan Filmexport.

Retrouvez ce film dans la catégorie - le cinéma d'action se porte bien en 2016 et - les autres films de sabre et d'arts martiaux sont à voir ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by LordGalean
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Fantasydo : Parce que l'Homme a encore le droit de rêver !
  • Fantasydo : Parce que l'Homme a encore le droit de rêver !
  • : Un regard d'analyse objective essentiellement sur le cinéma de genre et les blockbusters généralement américain mais pas toujours
  • Contact

Recherche

Liens