Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 18:13
Capitaine Dent de Sabre

J'avoue aisément toute mon inculture en cinéma norvégien, et donc quand je tombe sur un film norvégien à chroniquer, j'y vais avec encore plus de plaisir, car c'est de la véritable découverte pour moi, surtout un "blockbuster norvégien de film de pirates". Surtout après avoir longtemps cru à la seule vue de la galette dans son plastique et de son titre que le film était un film coréen de pirates actuels.

Quel ne fut pas donc ma surprise de découvrir en fait un film norvégien et de pirates du XVII ou XVIIIème siècle (le temps n'était pas vraiment établi), donc un vrai film d'époque lorgnant autant du côté du Pirates de Polanski que de la saga Pirates des Caraïbes de Gore Verbinski dont il va jusqu'à emprunter une musique un poil similaire.

Ce film, qui est le premier d'un duo de réalisateur norvégiens eux-aussi, un homme (John Andreas Andersen qui signe également la superbe photo du film) et une femme (Lisa Marie Gamlem) met en scène un conte plutôt pour jeunes publics qui met lui-même en scène un garçon et une fille, même si le métrage donne une part un peu plus importante au jeune garçon et à la quête de son père, disparu en mer.

Plnky est un jeune garçon qui rêve de devenir mousse sur le galion du célèbre pirate Dent de Sabre, depuis que son précédent mousse a péri dans des circonstances aussi affreuses que drolatiques, abattu par une noix de coco lancé par des singes cannibales, lors de son précédent voyage à la recherche d'une carte devant les conduire à Lama Rama, célèbre cité connue pour ses richesses indénombrables.

Pinky a juste un seul problème pour devenir mousse mais de taille, il ne sait absolument pas nager, il est donc en train d'apprendre à le faire avec son ami Raven, quand de méchants pirates mutins capturent le bateau de Dent de Sabre et partent vers Lama Rama, le tout pendant que le concours pour désigner le nouveau mousse bat son plein. Pinky est donc capturé sous les yeux de son amie Raven, et emmené de force sur le Dark Lady, le bateau de Dent de Sabre, par les mutins pour son aptitude à savoir lire, le tout s'avérant bien utile pour déchiffrer la carte qui doit les mener vers Lama Rama.

De son coté, Dent de Sabre resté à quai, affrète un autre bateau, un vrai bateau-lavoir poussif mais c'est mieux que rien pour poursuivre les mutins et récupérer son bateau. Et Raven s'incruste sur le second bateau pour sauver son ami.

L'aventure commence réellement à partir de cet instant, et on suit l'histoire de bout en bout sans aucun déplaisir, et même si quelques gags sont un peu scatologiques, on sent un réel souffle de fraîcheur dans le film et on s'attache à la plupart des personnages, gentils comme "méchants". Car il n'y a pas de réel méchant dans le film, si ce n'est les propres sentiments des mutins et des pirates, l'avarice et la soif de pouvoir. Les personnages sont bien cernés et les personnages féminins ne se résument pas non plus à des potiches ou des demoiselles en détresse, ce qui fait bien plaisir à voir également.

On espère donc au vu de la fin du film une suite à ce sympathique film familial avec un très beau message d'ailleurs. Niveau bonus, aucun et c'est bien dommage, mais par contre des bandes annonces de plusieurs films norvégiens qui ont l'air tout aussi sympathique, notamment deux volets de Vic le Viking, bd extrêmement connue en Norvège, dont la réalisation et l'esprit bd, aussi bien photo qu'interprétation et cadrage, prouve à eux seuls qu'on peut très bien réussir une adaptation de bd dans le genre d'Astérix si on s'en donne vraiment les moyens artistiques.

Sortie en DVD et Bluray le 18 novembre 2015. Edité par Metropolitan Filmexport.
Retrouvez ce film dans la catégorie - un film d'aventure et les meilleurs films pour tous les enfants.

Capitaine Dent de Sabre

Partager cet article

Repost 0
Published by LordGalean
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Fantasydo : Parce que l'Homme a encore le droit de rêver !
  • Fantasydo : Parce que l'Homme a encore le droit de rêver !
  • : Un regard d'analyse objective essentiellement sur le cinéma de genre et les blockbusters généralement américain mais pas toujours
  • Contact

Recherche

Liens